Après 3 mois d'arrêt, en ce samedi 2 Septembre 2000, je reprends le chemin à Figeac.

C'est à midi que je traverse le marché, inondé de monde.

Je retrouve les traces rouges et blanches. Très vite le chemin grimpe au dessus de la ville et je commence à croiser les premiers pèlerins.

Arrivée au Camping de la planquette, je trouve un groupe d'Alsaciens. Nous faisons connaissances autour d'une bonne mousse.

Puis le premier coup de blues.

En effet, le gîte est seul vraiment en dehors de la ville. Tout le monde est partie manger au village. Je reste seul.

Quand soudain, venues de nul part arrivent lorsque la nuit tombe, deux norvégiennes.

Nous sympathisons de suite (conversation en Anglais oblige).

12

 

Km
Figeac - Beduer